Une merveille de l'architecture chinoise : ce monastère accroché à la paroi rocheuse depuis plus de 1 400 ans.

Xuankongsi
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Il est situé près de la ville de Datong, dans la province du Shānxī (山西, "à l'ouest de la montagne"), à ne pas confondre avec celle, limitrophe, du Shǎnxī (陕西, "à l'ouest de Shan").

Cette construction suprenante, dont le nom chinois 悬空寺 signifie "monastère suspendu dans les airs", compte aujourd'hui plus de 40 édifices reliés par des passerelles extrêment étroites. Lorsqu'on les parcourt, lorsqu'on entre dans les petites salles creusées dans la falaise, on se demande par quel prodige une telle structure ne s'effondre pas.

xuankongsi_2
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Et cette prouesse dure depuis bien longtemps : la construction du monastère a débuté au début du VIe siècle. Pour les Chinois, c'est précisément sa position si particulière qui a permis sa longévité : à l'abri du vent et des précipitations.

xuankongsi_3
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Autre sujet d'étonnant pour nous : ce monastère est voué tout à la fois aux trois principaux cultes de la Chine : le bouddhisme, le taoïsme, le confucianisme. Les statues des vénérables, des saints, des sages de ces trois traditions spirituelles se côtoient dans les mêmes salles de prières.