L'architecture traditionnelle chinoise est célèbre pour ses toits incurvés, qui dessinent dans le ciel des lignes courbes et majestueuses. L'une des caractéristiques les plus singulières est la présence, sur les toits des palais et des anciennes demeures de dignitaires, de figurines en terre cuite, parfois vernissées. Ces figurines, appelées wěnshòu (吻兽) représentent des animaux légendaires. Elles sont placées, en une série de 5 à 9 animaux, sur les arêtes principales des toits et sur les corniches.

Dans la culture ancienne, ces représentations chimériques avaient pour fonction de protéger les bâtiments des esprits malfaisants.

100_0784
(cliquer sur l'image pour voir un agrandissement)

Cette photo prise à la Cité interdite montre une série de wěnshòu, émaillées en jaune, la couleur impériale.

Le plus important de ces animaux, en taille comme en puissance symbolique, est incontestablement chī wěn 螭吻, sorte de dragon féroce et formidable à queue de poisson, appelé aussi 吞脊兽 tūnjǐshòu (la bête qui avale les arêtes des toits). On le trouve à l'une des extrémités de l'arête principale.

100_0785

Liens utiles :